Qui-suis-je ?
Ciel profond
Système solaire
Technique
Matériel
Liens
Livre d'or

TECHNIQUE CCD AU DOBSON

* ASTROPHOTO AU DOBSON *

Si au départ ce type de télescope est avant tout dédié à l’observation visuelle, l’astrophotographie au Dobson est tout à fait possible, comme plusieurs ASTRAMS l’ont démontré.

Pour ma part, j’ai placé mon Dobson sur une table équatoriale Tom O double axes, ce qui me permet de faire des images planétaires avec autant de facilités qu’avec une monture allemande. L’imagerie du ciel profond est également accessible mais elle entraîne quelques contraintes supplémentaires. Le principal inconvénient par rapport à l’imagerie à l’aide d’une monture allemande ou à fourche est qu’il faut réinitialiser la table EQ toutes les 1h30, et donc refaire le cadrage. Pendant le temps de ma « manœuvre », un astrophotographe possédant une monture classique profitera toujours des photons qui tomberont sur son CCD, contrairement à ma configuration. On voit bien qu’à temps égal sous les étoiles, la table EQ sera moins efficace qu’une monture allemande.

Cependant, il y a aussi plusieurs avantages pour mon set-up qui permet d’imager en itinérant avec un grand diamètre :

Au final le rapport diamètre/transportabilité/prix est intéressant.

* UNE SOIREE TYPE CCD DE CIEL PROFOND AVEC LE SKYVISION *
ET SA TABLE EQ TOM O

  1. En arrivant sur le site en voiture, je commence à installer la table au sol avec une mise en station approximative à l’aide d’une boussole et d’un niveau à bulle.
  2. Montage complet du Dobson.
  3. Mise en route des ventilateurs du barillet.
  4. Mise en place de la lunette-guide et de sa caméra.
  5. Dès que le crépuscule le permet, je fais une mise en station précise à l’aide d’un oculaire réticulé et la méthode King sur la polaire (environ 20 à 30 minutes).
  6. Puis je collimate le télescope sur une étoile avant d’installer la CCD et brancher les différents câbles.
  7. J’effectue la MAP sur une étoile.
  8. Remise en position de départ de la table.
  9. Pointage au Telrad et cadrage de l’objet.
  10. Paramétrage de l Autoguideur.
  11. Début des poses de la première série d’images jusqu’à la fin du cycle de la table.
  12. J’effectue une dizaine de PLU à l’aide de mon écran à FLAT.

Puis je reprends à l’étape 7 pour commencer une seconde série d’images. Généralement, sur une nuit, je peux facilement faire une série RVB et une Luminance (voire deux), puis repointer un nouvel objet qui s’est levé pendant la nuit.

Plan du site

Dernière mise à jour le: 18/06/2018




Retour en haut de page


Contact